RETOUR SUR IMAGES
Prev
Next

Marche verte

Ramasser les déchets c'est bien, ne pas avoir à le faire c'est mieux

Malheureusement, certains de nos concitoyens sont bien peu respectueux de notre cadre de vie et notre environnement. Trop souvent en effet, des déchets en tout genre jonchent le sol de nos rues, de nos massifs et de nos espaces verts. Ces déchets n'ont pas été "oubliés" ou laissés par mégarde, ils ont été volontairement et délibérément jetés. De tels agissements sont inacceptables et irrespectueux.
La preuve encore samedi dernier 14 Mai !

Soucieuse de préserver et d’entretenir notre cadre de vie et notre environnement, La Municipalité (sous la houlette de Xavier HEYTE, adjoint à la transition écologique) a organisé la deuxième journée de ramassage "citoyens" (opération "marche verte"). Cette année, c'est le bois qui longe le quartier du Hautprès et du Bol d'Air qui a été choisi pour cette opération. Samedi matin 14 mai, ils étaient près de 40 volontaires, "armés" de gants, sacs poubelles et gilets à se lancer sur les chemins forestiers pour cette seconde marche au service de la propreté, du cadre de vie et de l'environnement. Que toutes et tous en soient très chaleureusement remerciés pour leur implication et leur détermination.

Et cette fois encore cette opération n'a malheureusement pas été inutile puisque de nombreux sacs ont été remplis de verre, de plastiques, de pneus, de bouteilles, de feraille et toutes autres sortes de déchets.
Les déchets ont ensuite été déposés aux services techniques pour y être triés puis pris en charge par les services municipaux.

Grâce à cette "marche verte", le souci et l'exigence de propreté des volontaires et des élus présents auront eu raison de la saleté de certains de nos concitoyens.
MORALITE, si la propreté de notre commune est bien sûr l'affaire des employés municipaux affectés à cette tâche, elle est aussi, surtout et avant tout l'affaire de tous, c'est-à-dire des habitants qui doivent être les premiers à faire preuve de civisme et de respect.

Le Municipalité invite donc les quelques bonauxiliens bien peu scrupuleux et respectueux à méditer la philosophie de cette déclaration de John Fitzgerald Kennedy (en la transposant à notre commune) : "Ne demande pas ce que ta ville peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ta ville".