Toutes les galeries

Une rencontre intergénérationnelle le 1er mars

Lire

Mercredi 1er mars, les jeunes élus du Conseil Municipal des Enfants (CME), encadrés par les élus référents, sont allés à la rencontre des résidents de la résidence Bellevue à Bonsecours afin de partager un moment de convivialité, ludique et gourmand. Pour commencer, les enfants se sont joints à la chorale des résidents pour interpréter ensemble des chants appris pour l'occasion : "Je vole" "Santiano" et "le lion est mort". Ils envisagent d'élargir leur répertoire dans le but de préparer un spectacle prochainement.
Après ce moment d’échanges et de partage, les enfants et résidents ont partagé un goûter tous ensemble et ont poursuivie cet après-midi par des jeux de société.

Les maîtres mots de cette journée furent bonne humeur et enthousiasme et à l'unanimité une nouvelle édition est déjà envisagée pour l’année prochaine. 

 

Carton plein pour l’ASCB GYM le 5 mars à la Halle de Sports

Lire

À Bonsecours, lors du championnat départemental des ensembles, le 5 mars à la Halle de Sports, l’ASC BONSECOURS réalise un sans faute : les 10 ensembles  qui se sont présentés sur le praticable ont remporté leur compétition.  L’ASC BONSECOURS a ainsi capté 10 titres de champion de SEINE-MARITIME.  Même si à ce stade plusieurs ensembles étaient seuls dans leur catégorie, la qualité des notes obtenues montre que tous les ensembles sont déjà à un bon niveau pour envisager une progression dynamique jusqu’au championnat de la zone nord. Par ailleurs, et cela caractérisait parfaitement tous les ensembles, il se dégageait de leur prestation une envie, un plaisir, voire une joie, à destination des juges, une façon de leur dire «vous voyez, à BONSECOURS, la G.R. c’est aussi pour passer de très bons moments».

Prochaine étape avec le championnat régional à LA LONDE, le 26 mars.

 

Rétrospective du peintre Roger Courtois à Bonsecours

Lire

Les premières peintures du Cauchois Roger Courtois datent de 1977. Grand pongiste et footballeur, l’artiste est invité au centre culturel Le Casino, à Bonsecours, du 3 au 19 mars, pour sa première rétrospective, sous l’œil expert de son ami Bernard Fontaine. Le public pourra découvrir plus de 150 huiles, aquarelles et sculptures, imaginées comme un tour du monde de l’art avec ses étapes. D’abord autodidacte avec quelques cours du soir aux Beaux-Arts, il se lance réellement à 32 ans, lorsque son épouse lui offre le livre L’art de la peinture à l’huile et un kit pour débuter. « C’est devenu une passion amoureuse. Une plongée éperdue comme une quête, un exutoire. J’ai débuté sur le motif et j’ai évolué très rapidement comme l’a défini le critique André Ruelan. Cela m’a aidé à vivre, à changer mon monde », estime Roger Courtois.

Du post-impressionnisme à l’art synthèse

Sa fougue créatrice, il la revendique à travers une solitude devant le support : « Je peins comme je suis. Certainement pas un solitaire. J’ai appris seul et ma solitude est le moyen de trouver ma voie. Être moi avec mes doutes à travers les formes, l’espace et les couleurs. Je privilégie maintenant les aplats. »

Cinq périodes jalonnent la force de sa création. De 1977 à 1980, le peintre normand est bien entendu inspiré par les impressionnistes et appelle cette décennie son « post-impressionnisme ». Puis, il cherche une identité de 1981 à 1983 avec le post-cubisme où naissent ses verticales, horizontales, arabesques et obliques. Ses recherches se poursuivent de 1984 à 1989 avec sa période de surréalisme, « une narration pour un monde meilleur, humaniste par la pureté de la forme et de la couleur très riche. Une quête magrittéenne. Une période intime. Je me suis raconté. » Et ce fut le choc ! Un grave accident de voiture laisse le créateur en arrêt total pendant des mois. « Débute alors, de 1990 à 2002, le temps de la figuration libre. Je ne croyais plus peindre. J’étais dans un état dépressif. Ma première toile fut le Perroquet nommé Solitude. Je suis devenu un plasticien tout dans le contraste avec des dominantes géométriques, ce qui a dynamisé ma peinture. » Cette influence de la peinture-objet ne l’a jamais plus quitté. Depuis, avec Les Courtoisies qui ont rencontré un énorme succès lors d’une exposition à l’hôtel de ville de Rouen, toujours avec des aplats et des couleurs, Roger Courtois intègre des objets : « Je suis dans l’art synthèse avec le trait et la ligne. C’est dense pour résister, espérer, persévérer et avancer. J’évolue, mais ne change pas. Si j’avais le sentiment de me répéter, j’arrêterais ! J’irais faire du saxophone. » Une ardeur à l’œuvre reconnue dans le monde de l’art avec des dizaines d’expositions et de très nombreuses récompenses.

 

Concerts des profs au Chartil le 4 mars

Lire

Samedi au Chartil, les professeurs de l’Ecole Municipale de Musique étaient réunis pour partager leur passion musicale avec le public. Ils ont présenté un programme très varié, enjoué mais aussi humoristique… Les professeurs ne sont pas uniquement de bons pédagogues mais ils excellent dans l'art de leur instrument… Un public conquis et enchanté d'avoir passé, une fois encore une très bonne soirée.

Le président du Département en visite à l’École Municipale de Musique

Mardi 7 mars, le Maire, Laurent GRELAUD, accueillait le Président du Département de la Seine-Maritime, Pascal MARTIN, pour une visite de l’école municipale de musique. Accompagné de Bertrand BELLANGER, Vice-président en charge de l’arrondissement de Rouen, le Président s’est fait présenter par la directrice de l’école municipale, Fabienne de VOOGD, les différents ateliers musicaux existants. Une présentation qui a permis de mettre en valeur la diversité des disciplines, la qualité des équipements, la fonctionnalité des locaux ainsi que le cadre verdoyant du site du Chartil dans lequel est implantée l’École de Musique.
À cette occasion, la directrice de l’école de musique et Hervé COUILLARD, adjoint à la culture, ont également pu présenter la diversité des spectacles régulièrement organisés par l’école. La visite, qui s’est déroulée dans différentes salles, a permis d’assister à différents cours d’élèves pratiquant le solfège, le piano ou la guitare.

À la fin de la visite, il n’y avait qu’à traverser la rue Armand REQUIER pour que le Maire puisse ensuite présenter au Président du Département les nouveaux aménagements (terminés et en cours) de l’espace multisports avec le city stade (terminé et déjà très fréquenté) et les prochains courts de tennis extérieurs en réfection, réfection pour laquelle l’aide financière du Département a été sollicitée.

Une visite appréciée de tous, qui a permis des discussions et des échanges dans un climat agréable et convivial.

Journée nationale des véhicules d'époque - Dim. 30 avril

Commémoration du 72e anniversaire de la victoire 1945

Chiner sous le soleil

Les abords de la Basilique ont fait le bonheur des promeneurs lors de la journée dominicale choisie par l'ASCB pour organiser la traditionnelle foire à tout.
Plus de 100 stands avaient "envahis" la place LOQUET et les abords pour permettre aux chineurs du dimanche de déambuler tranquillement dans un bel espace pour tenter de débusquer la bonne affaire. Le tout dans la bonne humeur et sous un soleil estival !